BIENVENUE DANS LA MINUTE POUR MIEUX PRÉPARER VOTRE ACHAT IMMOBILIER.

La thématique du jour sont les frais de garantie ! Caution Crédit Logement, SACEF, CASDEN ou Hypothèque ? Indispensable au banquier pour vous octroyer un prêt immobilier, les frais de garantie représentent un coût souvent mal connus et appréhendés par les emprunteurs.

Que sont les frais de garantie ?

Lors d’un achat immobilier il faudra aussi vous acquitter des frais de garantie du prêt immobilier. En effet ces derniers sont obligatoires et destinés à la banque en guise de protection. En clair, en contrepartie d’un taux plus bas que pour un découvert ou un prêt à la consommation, la banque souhaite bénéficier d’un droit préférentiel sur le bien immobilier. Ce sont donc des frais annexes qui s’ajoutent au montant du remboursement de l’emprunt, jouant ainsi un rôle sur le coût total de cet emprunt. 

Quelles sont les types de garanties ?

Il existe deux types de garanties : 

La garantie réelle

Plus communément appelée l’hypothèque, ou le privilège de prêteur de deniers. Il s’agit des droits inscrits par le notaire auprès du registre des hypothèques lors d’une revente ultérieure. Le notaire consultera ce registre et utilisera une partie de l’argent de la vente pour rembourser l’emprunt afin d’obtenir la mainlevée du prêt. Cette formalité à un coût proportionnel au montant du prêt. Elle s’élève à environ 1,2% du montant de l’emprunt. Il y a également des frais pour la mainlevée de l’emprunt qui sont un peu moindres.

Le cautionnement ou la sûreté personnelle

L’organisme le plus connu s’appel, Caution Crédit Logement. Il est souvent plébiscité par la BNP, LCL, CIC ou la Société Générale. Cet organisme se substitue à l’emprunteur en cas de défaillance de sa part. Il rembourse la banque et se retourne ensuite contre l’emprunteur pour obtenir réparation. Ce coût s’élève à environ 1,2% du montant de l’emprunt et une partie peut être restituée à la fin du prêt. Les autres garanties sont, SACEF pour l’univers Banque Populaire et Caisse d’épargne. Et la CAMCA pour le Crédit Agricole. 

Notre conseil si vous êtes fonctionnaires : demandez à votre mutuelle si elle accepte de se porter caution. Elle vous permettra d’avoir un coût moindre, cependant il ne sera pas forcément accepté par toutes les banques.

Décryptage : Pour les banques, le recours aux sociétés de cautionnement représente un intérêt majeur. En effet, lorsque le prêt est garanti par une société de cautionnement, elle ne gère plus le risque tant au niveau comptable qu’au niveau juridique. Ainsi, en cas de sinistre, la banque demandera au cautionnaire de lui verser les sommes dues par l’emprunteur dès le troisième mois d’impayé. Dès lors, la créance étant reprise par la société de cautionnement, celle elle qui poursuivra les emprunteurs défaillants pour obtenir le remboursement du prêt, par tous moyens. 

Pour la banque, nul besoin de faire une provision comptable, sa créance étant remboursée, elle n’a pas à déclarer cette dette due dans sa comptabilité.

Les experts de Sitigeo et d’ASHLER &MANSON vous répondent en vidéo.

Cette dernière est issue de la série « La minute pour mieux préparer votre achat immobilier ». A retrouvez sur notre chaîne Youtube

Agences Ashler & Manson : Cliquez sur le lien pour afficher la fiche contact de l’agence concernée.