Est-il encore possible d’emprunter sans apport personnel ?

emprunter sans apport personnel

Est-il encore possible d’emprunter sans apport personnel ? 

En ces temps particuliers, la question revient souvent, peut-on emprunter sans apport personnel ? 

Tout d’abord, rappelons que l’on appelle “apport personnel”. Il s’agit de l’épargne ou l’argent que vous avez de côté pour réaliser votre achat. Sur le papier, cette somme vous permet d'avoir déjà une partie du financement pour votre achat de bien immobilier. On lit d’ailleurs régulièrement que celle-ci est primordiale pour l’accord d’un prêt et doit représenter environ 10% de l'achat final.


Ainsi, si je souhaite effectuer un achat immobilier d’une valeur de 250 000 €, il me sera fortement recommandé d’avoir déjà 25 000 € de côté. 

Or, dans les faits, tout le monde n'a pas l’opportunité d’avoir ce type de somme de côté, d’autant plus lorsque l’on est jeune actif. Alors, est-ce tout de même possible d’emprunter ?

À quoi sert l’apport personnel ? 

Vous savez maintenant ce qu’est l’apport personnel, mais concrètement pourquoi la banque demande-t-elle un apport personnel ? 

Cet apport sert en réalité à rassurer la banque lorsque vous faites votre demande de prêt. Ce dernier permet de prouver à la banque que vous avez les reins assez solides pour encaisser la contraction d’un prêt. Il prouve en quelque sorte que malgré vos charges actuelles, vous êtes parvenu à épargner un montant suffisant pour votre achat.


Mais alors pourquoi demande-t-on 10% du montant total de l’achat ? Si les banques demandent précisément ce montant c’est qu’il représente environ le pourcentage de charges relatives à votre achat (frais de notaire notamment). 

Comment réaliser un emprunt sans apport ? 

Mais voilà, tout le monde n'a pas l’occasion d’avoir cet apport, dans ce cas, quelles sont les conditions qui permettent d’acheter un bien immobilier sans apport personnel ? 

Bien il vous faudra jouer sur d’autres atouts comme : 

  • Un emploi stable : une condition primordiale, puisqu’un emploi stable comme un CDI permet de rassurer les banques quant au fait que vos revenus sont réguliers et le resteront.

  • Un reste à vivre suffisant : lorsque l’on parle de “reste à vivre”, on parle en fait du budget qu’il vous restera chaque mois une fois les différentes charges réglées. Si ce dernier est suffisant pour conserver une qualité de vie correcte, alors cela rassure la banque.

  • Un saut de charge modéré : on parle ici de la différence entre le loyer que vous payez jusqu’alors, versus, le montant des charges de votre futur prêt. Si vos mensualités futures sont relativement similaires à votre loyer actuel, alors cela permettra là aussi de prouver que vous êtes en capacité de l’assumer. 


Si vous ne remplissez pas ces conditions, il vous sera alors compliqué d’emprunter. Nous vous conseillons donc de contacter l’un de nos conseillers afin de voir vos différentes options. Vous pouvez aussi, en quelques minutes et gratuitement, tester votre pourcentage de chance d’obtenir un prêt immobilier grâce à notre outil en ligne. 


Notre conseil : Regarder si votre entreprise cotise au “1 % logement” ou demander au responsable des ressources humaines. Cela vous donnera droit à un prêt complémentaire qui peut représenter le montant de l’apport personnel. Bien qu’il s’agisse d’un prêt, certaines banques le retiennent comme un apport personnel.


Partagez sur les réseaux sociaux :

Posté par Aymerick Penicaut

Aymerick Penicaut

Aymerick PENICAUT est le Président Directeur Général d'ASHLER & MANSON et de SITIGEO.COM, société qu'il a fondée en 2003 à 23 ans, après un DESS de Droit des Affaires et Fiscalité. Passionné de finance et d'immobilier, il est également formateur sur les métiers du courtage en financement immobilier.

Voir mon profil

Articles de la même catégorie:

Ajouter un commentaire